Difference Day : le prix de la liberté d’expression remis à Djemila Benhabib et Zineb El Rhazoui - Djemila Benhabib
16025
post-template-default,single,single-post,postid-16025,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,qode-title-hidden,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-9.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.1,vc_responsive

04 Mai Difference Day : le prix de la liberté d’expression remis à Djemila Benhabib et Zineb El Rhazoui

L’écrivaine canadienne Djemila Benhabib et la journaliste franco-marocaine Zineb El Rhazoui ont reçu le 3 mai le prix de la liberté d’expression, décerné par la VUB et l’ULB lors de la deuxième édition du Difference Day organisée dans le cadre de la Journée mondiale de la liberté de la presse. Le dernier essai de Djemila Benhabib, « Après Charlie », est paru au début de l’année. Zineb El Rhazoui écrit pour Charlie Hebdo.

 

Le Difference Day met sous les projecteurs l’importance de la liberté de la presse et de la liberté d’expression, en proposant une série de débats axés sur l’actualité et avec la participation de personnalités du monde entier. La présidence de l’UE est partenaire de cette manifestation, qui a été couronnée par la remise de deux prix : le Press Cartoon Europe et le prix VUB/ULB de la liberté d’expression.

 

L’an dernier, cette dernière distinction avait été décernée au blogueur saoudien emprisonné Raïf Badawi. Cette année, ce sont l’écrivaine Djemila Benhabib et la journaliste Zineb El Rhazoui qui ont été récompensées pour leur « contribution vitale à la protection et à la promotion de la liberté de pensée et d’expression dans une société démocratique en perpétuel changement ».

 

Un engagement tout sauf gratuit

 

Née en 1972 en Ukraine, Djemila Benhabib a passé son enfance en Algérie. Dans son dernier ouvrage, « Après Charlie », publié en janvier 2016, elle explique que la fin des grandes idéologies du XXe siècle a favorisé le retour de la religion dans notre société, mettant en péril la liberté de pensée et d’expression, ainsi que les acquis des femmes et l’enseignement. Outre de nombreuses procédures en justice, son engagement lui vaut d’être régulièrement la cible de menaces physiques et de campagnes d’intimidation.

 

Menaces de mort

 

Née en 1982, Zineb El Rhazoui est membre de la rédaction de Charlie Hebdo. Suite à ses articles sur le prophète Mahomet, elle a reçu des menaces de mort de Daech. Le 7 janvier 2015, elle a échappé à l’attentat qui a frappé la rédaction de l’hebdomadaire satirique. Depuis, sa vie est placée sous le signe des mesures de sécurité.

 

Via EU2016.nl

Aucun commentaires

Navré, les commentaires sont présentement désactivés pour cet article.